Soutien et Aide ô malades ou handicapés


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La cellulite n'est pas une fatalité !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bernadette Admin
Admin Bernadette
Admin Bernadette
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10660
Age : 60
Localisation : Val d'Oise 95 Franconville
Date d'inscription : 07/12/2005

MessageSujet: La cellulite n'est pas une fatalité !   Lun 14 Mai - 9:27

La cellulite n'est pas une fatalité !

La cellulite correspond à une accumulation inesthétique de graisse, le plus souvent localisée au niveau du ventre, des hanches et des cuisses. Elle est essentiellement liée à des fluctuations hormonales chez la femme, à la puberté, à l'occasion d'une contraception orale, d'une grossesse ou de la ménopause. Le traitement est d'autant plus efficace qu'il est instauré précocement.

Le traitement de la cellulite repose en premier lieu sur un régime alimentaire adapté. Certains traitements physiques locaux donnent des résultats satisfaisants. En dernier ressort, la chirurgie peut apporter des résultats durables sur des cellulites bien localisées. Le meilleur traitement reste préventif et consiste à suivre des règles hygiéno-diététiques, indispensables pour conserver une belle silhouette.

La cellulite, typiquement féminine

Saviez-vous que notre corps contient plus de 35 milliards de cellules graisseuses qui peuvent multiplier leur volume par 400 ? La cellulite est un problème spécifiquement féminin : l'homme ne connaît pas la cellulite... C'est un phénomène naturel, d'origine hormonale le plus souvent, qui concerne 80% des femmes, quels que soient leur âge et leur poids. Heureusement, la cellulite n'a aucun impact sur la santé, son seul inconvénient est esthétique.

Qu’est-ce que la cellulite ?

Les graisses sont normalement stockées sous la peau dans des lobules graisseux, appelés adipocytes. Si le stockage et la consommation de graisses par l'organisme s'équilibrent, les adipocytes restent de taille normale. Si, au contraire, le stockage est plus important que la consommation de graisses, les adipocytes grossissent et compriment les vaisseaux sanguins et lymphatiques. L'eau et les toxines sont alors mal éliminées. La rétention d'eau associée à une dégénérescence des fibres de collagène donnent un aspect capitonné à la peau, bien connu sous le nom de « peau d'orange ».
Dans la plupart des cas, la cellulite se situe dans la partie inférieure du corps : la « culotte de cheval » est localisée au niveau du bassin et des hanches ; au niveau des jambes, elle se situe à l'intérieur des cuisses et au-dessus du genou ; au niveau du ventre, elle a souvent une forme de croissant.

La cellulite n’est pas liée au poids

Le fait d'avoir de la cellulite n'implique pas d'avoir un problème de poids : pratiquement toutes les femmes ont de la cellulite, sans pour autant être systématiquement en surcharge pondérale. La présence de cellulite est liée à de nombreuses causes. La plus fréquente est hormonale, due à une mauvaise régulation de la production des hormones féminines, les oestrogènes. Un mauvais fonctionnement du foie, une digestion lente et/ou difficile entraînent une mauvaise assimilation des aliments et l'accumulation de toxines dans le tissu conjonctif, contribuant à la formation de cellulite. Les troubles de la circulation veineuse peuvent entraîner l'apparition d'oedèmes et des zones de rétention d'eau qui favorisent ou aggravent la cellulite. Enfin, le stress pourrait également jouer un rôle : en effet, le système nerveux agit directement sur la formation d'oedèmes et donc de cellulite, par l'intermédiaire de la dilatation ou de la constriction des vaisseaux sanguins. De plus, le système nerveux contrôle le comportement alimentaire, qui lui-même influence l'apparition de cellulite.

Les périodes à risque

Le plus souvent, le risque d'apparition de la cellulite est lié à des moments-charnières de la vie hormonale de la femme.


- A la puberté, lorsque les sécrétions hormonales des ovaires se mettent en place, des dysfonctionnements sont possibles, responsables de l'apparition de cellulite au niveau de certaines parties du corps, comme les hanches, le ventre et les cuisses.

- Une contraception orale, qui associe oestrogènes et progestatifs, peut favoriser la rétention d'eau et l'apparition de cellulite chez les femmes prédisposées. De plus, ces hormones peuvent accentuer une mauvaise circulation veineuse et la formation d'oedèmes. Heureusement, nous disposons aujourd'hui d'une grande variété de produits et de dosages qui permettent au médecin de proposer les contraceptifs oraux les mieux adaptés.

- Au cours de la grossesse
, un déséquilibre hormonal ou une prise de poids excessive sont des facteurs favorisant la cellulite.

- A la ménopause
, les déséquilibres hormonaux sont constants puisque les ovaires cessent progressivement de fonctionner. Ils sont essentiellement marqués par un excès d'oestrogènes, favorisant l'apparition de cellulite.

La gamme des solutions est large, mais toutes n’ont pas la même efficacité


Leurs résultats varient énormément d'une femme à l'autre, ce qui implique qu'ils soient toujours effectués sous surveillance médicale et après un bilan complet de l'état de santé. Les traitements sont, par ailleurs, d'autant plus efficaces qu'ils sont réalisés sur une cellulite d'installation récente.


* L'allaitement au sein
est la solution naturelle la plus efficace. La tendance de la femme à stocker des graisses est en grande partie liée à cette fonction physiologique. De nombreuses femmes vont ainsi fondre leur cellulite en quelques mois, le plus simplement du monde.


* Le régime alimentaire
est généralement le premier traitement proposé et, dans le cas de la cellulite, il repose sur trois règles essentielles : boire beaucoup d'eau, manger peu salé et privilégier les aliments contenant des protéines (viandes, œufs, poissons, volailles et fromages blancs maigres). Les protéines empêchent l'eau de rester dans les tissus et participent à la constitution des muscles.
Un régime anti-cellulite ne veut pas dire régime amaigrissant, mais si vous avez quelques kilos à perdre, c'est par là qu'il faut commencer ! Ayez également une activité physique régulière, comme la gymnastique ou la natation, en sachant cependant qu'elle ne fera pas disparaître la cellulite mais qu'elle contribuera à faire fondre la graisse.


* Les médicaments, comme les anti-thyroïdiens, les diurétiques ou les coupe-faims, très utilisés il y a encore quelques années, sont aujourd'hui formellement déconseillés en raison des risques potentiellement graves qu'ils font courir. En revanche, il n'est pas inutile de traiter une constipation ou une mauvaise circulation veineuse.


* Les traitements locaux
sont en vogue aujourd'hui, mais d'efficacité variable. Certains n'ont pas fait la preuve d'une quelconque efficacité, comme le massage ou la sudation obtenue par différentes techniques (sauna, bains d'algues, combinaisons amaigrissantes ...) ; les crèmes et gels amincissants bénéficient d'une large publicité et d'une certaine efficacité démontrée.

Le drainage lymphatique est un traitement très utilisé dans la cellulite : il consiste en une sorte de massage destiné à activer la circulation de la lymphe.

L'ionisation permet de faire pénétrer des produits actifs dans la cellulite par l'intermédiaire d'un courant électrique particulier appelé courant ionisant. Elle est pratiquée par séances d'environ 30 minutes et doit être renouvelée plusieurs fois par semaine pour être efficace.

Deux types de traitement locaux permettent d'obtenir de bons résultats, la mésothérapie et l'électrolipolyse. La mésothérapie consiste à injecter directement dans les zones atteintes de cellulite des produits actifs sur celle-ci. Généralement, une dizaine de séances permettent d'obtenir un résultat appréciable, si la cellulite est bien localisée. L'électrolipolyse est basée sur les propriétés amaigrissantes d'un courant de faible intensité, qui stimule l'utilisation des graisses et le drainage des toxines. Six à huit séances sont souvent nécessaires pour obtenir un bon résultat.


* Le traitement chirurgical de la cellulite est la lipoaspiration. Pratiquée en dernier recours, elle est réservée aux cellulites localisées, recouvertes d'une peau suffisamment ferme et élastique. Réalisée sous anesthésie générale, elle consiste à introduire sous la peau des canules qui aspirent la graisse. L'intérêt de cette technique est d'offrir des résultats durables, à condition d'éviter par la suite des variations de poids trop importantes.


Privilégiez la prévention


Une fois installée, la cellulite est parfois difficile à éliminer, au prix de traitements souvent longs et aux résultats parfois incertains. La meilleure solution reste donc, comme toujours, la prévention. Elle consiste à avoir de bonnes habitudes alimentaires, limitant l'apport d'alcool, de sucres ou d'aliments farineux, et une hygiène de vie saine, comportant la pratique de sports d'endurance (marche, vélo, gymnastique) ou la natation.
Les mêmes règles de vie doivent être suivies après un traitement de la cellulite : surveillez votre régime alimentaire et entretenez votre silhouette par l'activité physique !



16/04/2007
Dr Sylvie Coulomb, actualisation Isabelle Eustache
Sources :
La peau, la dermatologie au service de la beauté, M.P. Hill-Sylvestre, Ellipses ; Vaincre la cellulite, Caroline Fellus, De Vecchi.


Revenir en haut Aller en bas
http://asapmh.superforum.fr
dorine

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1217
Age : 58
Localisation : Seine-Maritime
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: La cellulite n'est pas une fatalité !   Lun 14 Mai - 9:56

pour toutes ces info Nadette ❤


je n'ai malheureusement pas pu allaiter mes 3 bb

la kiné me fait des drainages sur la jambe gauche , mais pas à cause de la cellulite mais c'est la jambe la plus atteinte par la SEP et du coup les glandes ont du mal à fonctionner ce qui me faisait un oedème énorme sur le pied, les massages sont trés efficace et l'oedème se résorbe bien
Revenir en haut Aller en bas
Bernadette Admin
Admin Bernadette
Admin Bernadette
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10660
Age : 60
Localisation : Val d'Oise 95 Franconville
Date d'inscription : 07/12/2005

MessageSujet: Re: La cellulite n'est pas une fatalité !   Lun 14 Mai - 10:06

Ben comme toi Dorinette, j'ai pu allaiter juste deux semaines le premier bb et pour les deux autres interdiction étant donné que j'avais été opérée de chaque seins...

Je suis contente pour toi que le drainage lymphatique te réussisse bien, c'est ce que je me fais, lorsque j'ai des oedèmes, ce qui m'arrive de plus en plus maintenant, dès que je fatigue un peu plus (bon là j'aurai du me taire... scratch geek je vous donne le baton geek jocolor )
ou que je prends des anti-inflammatoires et comme j'en prends souvent... eh bé je gonfle et dégonfle pale c'est comme un vélo ou les pneus de mon fauteuil

J'ai mis cet article en ligne, car ma fille me demandait justement hier soir de lui acheter des trucs pour maigrir, juste pour enlever la cellulite... Je lui ai imprimé l'article et il l'attend pour l'entrée de son repas de midi geek je crains sa réaction


Revenir en haut Aller en bas
http://asapmh.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La cellulite n'est pas une fatalité !   

Revenir en haut Aller en bas
 
La cellulite n'est pas une fatalité !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Soutien et Aide ô malades ou handicapés :: Buts et objectifs de l'ASAPMH :: Diverses pathologies-
Sauter vers: